Concours

. Construction d’un ensemble logistique dédié au dernier kilomètre et d’un parking poids-lourds

. 2017

. Toulouse (31)

. Equipe : Azéma Architectes, Ferrand-Sigal, WSP, Burgeap, Etamine, Horizons Paysages et Paysagistes associés P U Y A

. Maitrise d'ouvrage : Toulouse Logistique Urbaine

La construction de cet ensemble logistique vient s’intégrer dans les grandes lignes du paysage du nord de Toulouse. 

Ces lignes nord/sud sont constituées principalement des grandes infrastructures comme le canal, la ligne de chemin de fer, les voies qui partent vers le nord (D120 qui est l’ancienne N20 et A620). Elles forment de grandes ruptures dans les continuités spatiales mais organisent malgré elles un paysage fragmentaire orienté nord/sud. 

 

Notre projet propose de les révéler en les affirmant. Nous proposons de faire de ce site une composante du territoire et de son paysage par la mise en place du dispositif suivant : 

1- Grandes structures arborées Nord-Sud s’appuyant sur les orientations des grandes infrastructures sus-mentionnées. 

2- Des zones végétalisées Est-Ouest plus larges et pluristratifiées permettent de briser le vent d’Autan. 

La pérennité de cette armature paysagère est garantie par la plantation d’arbres à grand développement et la présence de la nappe aquifère souterraine repérée entre 3 et 4 m de profondeur. Cette dernière permet de garantir une certaine humidité en profondeur pour permettre la bonne croissance des végétaux choisis pour leur qualité paysagère. La sélection des végétaux se fera par le choix d’espèces endogènes, diversifiées et non envahissantes permettant de concrétiser ce dispositif. Elles seront également sélectionnées pour leur système radiculaire pivotant pour permettre au végétal de « descendre » chercher l’eau dans la nappe et éviter ainsi de gaspiller l’eau du système d’arrosage intégré. 

Les végétaux seront également choisis pour leur capacité transpirante de manière à créer des ilôts de fraîcheur pour les lieux d’attente des chauffeurs entre autre. 

 

Plusieurs strates végétales sont travaillées de manière à se protéger les unes des autres des agressions mais également de porter un nouveau confort à l’usager de la station logistique. 

Le projet s’inscrit également dans un cadre plus large en proposant la préexistence d’une voie douce pouvant se raccorder à la ville d’une part, au canal latéral de l’autre.

L’impasse de la glacière au nord de notre parcelle permettrait aussi de relier rapidement la station logistique avec la zone verte de Sesquières située à moins de 500 m de là au nord-ouest et pouvant offrir un lieu de détente aux usagers du secteur. Le passage au-dessus du canal pourrait se faire par une voie douce au niveau de l’écluse. 

 

Le traitement de type «rue» au cœur du projet permet de donner une dimension domestique et conviviale à cet espace de travail, comme une grande cour industrielle. 

Enfin, le mélange entre logistique, voies carrossables véhicules légers, voie douce cyclable, stationnements, arbres d’ombrage, et plantes filtrantes permet de créer de nouveaux espaces mixtes confortables, pratiques et esthétiques tout en mettant en synergie les enjeux environnementaux.